Le mois de Juin à Noyalo

Ces derniers jours les conditions sont idéales, il fait chaud, et surtout il fait sec !
Les feuilles sont belles, et les vignes en pleines floraison. Celle-ci est d’ailleurs passée sur pas mal de pieds. Entre les différents cépages, les différentes tailles réalisées pour mon expérimentation dans le cadre de mon BTS (et donc les dates de débourrement variables) et les dégâts du gel, j’ai l’impression que l’avancement de la floraison est vraiment très hétérogène. J’espère que les choses vont s’homogénéiser d’ici les vendanges pour avoir des maturités homogènes…

Qu’est ce que j’ai fait ces derniers jours ?

1/ Le palissage

L’action importante a été le palissage, pour que chaque vigne reste dans son rang, et pour essayer de répartir au mieux le feuillage, pour optimiser l’exposition, et aussi/surtout pour limiter les entassements de feuilles qui créent de l’humidité dans le feuillage, très propice à l’apparition de l’oïdium !

C’est un peu galère encore cette année, car j’ai toujours beaucoup de vigueur, et le débourrement chaotique a fait partir pas mal de contre bourgeons. En plus, j’avais oublié de baisser les fils de levage sur certains rangs, donc les sarments ne m’avaient pas attendu pour s’emmêler au milieu de tout ça. Bref c’était plus long que prévu, mais je ferai attention la prochaine fois.

J’ai aussi continué à épamprer les troncs des pieds où des pampres apparaissaient, ca permettra d’éviter qu’ils pompent de l’énergie inutilement, et aussi de faire monter le mildiou sur mes pieds déjà trop bas.

Note pour l’année prochaine : penser à bien baisser les leveuses avant le débourrement !

2/ Traitement

Si le temps reste sec sur les prochains jours, ils annoncent des orages pour la fin de week-end, donc un traitement (Soufre + un tout petit peu de Bouillie bordelaise) me semblait plus que nécessaire. d’autant que je repasserai pas tout de suite sur la parcelle après. J’espère que cela ira pour les 10 prochains jours, je ne pourrai traiter à nouveau que début juillet.

3/ Fauchage/ désherbage

Et comme toujours, on passe presque autant de temps à s’occuper de l’enherbement autours de la parcelle, et en limite des rangs. Donc on a passé 2h à faucher ce qu’on pouvait d’adventices à proximité proche de la parcelle. On va chercher qq1 pour nous aider à retourner la terre et maîtriser l’enherbement autours car c’est vraiment trop chronophage (= trop relou).

Parcelle propre !

Les prochaines étapes

Prochaines étapes, on croise les doigts pour que le climat reste sec et ensoleillé ! Je referai un traitement début juillet, et je ferai un second palissage où je remonterai les fils de palissage tout en haut des piquets. Puis je rognerai pour limiter la végétation.

On pourra commencer à estimer la récolte de cette année, et il faudra préparer les vendanges ! Si on a enfin de quoi vendanger le chenin, il faudra que j’achète une cuve, et j’aimerais m’équiper d’une pompe pour m’aider sur les remontages du merlot pendant la fermentation.