Taille de la vigne : introduction

C’est la fin de l’hiver, il est plus que temps de faire un peu de ménage sur ma parcelle de vignes ! Après deux semaines de stage en taille de vignes je vais essayer de rattraper le grand n’importe quoi des années précédentes au niveau de la taille…

Pourquoi tailler une vigne ?

Tout d’abord pourquoi il faut tailler chaque année, et pourquoi c’est une des étapes les plus importantes pour assurer la qualité du (futur) vin produit:

  • Pour assurer la récolte, et le bon rendement de celle-ci. Il est important qu’elle produise le nombre de grappes adapté, ni trop, ni trop peu.
  • A maîtriser la croissance de la plante. La vigne étant une liane, sans taille elle s’étendrait indéfiniment, dépensant son énergie à produire du branchage plus que des fruits.
  • A assurer la pérennité du pied. A force de s’étendre le pied finirait par s’épuiser et mourir.
  • A pouvoir palisser la vigne pour optimise l’exposition au soleil, l’aération des feuilles et des grappes (et limiter la propagation des maladies) et le passage des engins agricoles (bon dans mon cas, je suis le seul engin agricole à passer..).

Les grands principes

Quel que soit le type de taille, les principes sont les mêmes:

  • Adapter la charge (= le nombre de bourgeons, laissé) au pied. Sur un pied peu vigoureux, il faudra réduire la charge pour ne pas le surchargé et au contraire, sur un pied très vigoureux on lui laissera une charge plus importante de bourgeons et de grappes.Respecter le flux de sève.
  • Garder un coup d’avance, et se projeter sur l’année suivante, pour faire évoluer le pied et sa forme correctement.
  • Soigner ses coupes pour éviter, le développement des pampres, les maladies du bois et d’affaiblir la vigne.

La taille d’une vigne jeune

L’objectif la/les premières année d’un pied, est de favoriser son enracinement pour permettre au pied de disposer de l’énergie nécessaire pour former un tronc solide puis donner des fruits.La première année On va ainsi laisser seulement 2 ou 3 bourgeons sur le pied pour ne pas créer trop de sarments, et renforcer le pied et ses racines.L’année suivante, si le pied a bien pris, on va alors laisser jusqu’à 5 bourgeons :

soit sur un même sarment pour “faire monter” le pied jusqu’à la bonne hauteur et ainsi former le futur tronc.

sur une vigne d’un an, on va garder uniquement 2 ou 3 bourgeons sur un bras

soit, si le pied est déjà à la bonne hauteur, sur deux bras pour commencer à “ouvrir le pied” en formant 2 bras qui donneront la forme. En général on choisit de garder 2 bourgeons sur le bras en dessous, et 3 sur le bras supérieur.

sur une vigne de 3 ans, suffisamment vigoureuse, on va commencer à lui donner sa forme, en gardant 2 bras pour ouvrir le pied.

La taille d’une vigne adulte

Ici on va chercher à assurer le bon rendement de la vigne. Il y a pas mal de méthode de taille différentes, suivant la région, le climat, les méthodes de travail. Pour ma parcelle, j’ai choisi d’essayer de converger vers une taille en Guyot simple/double.
On commence par laisser ce que l’on appelle une “baguette”, qui est en gros le bras fructifère qui va porter la majeure partie des futures grappes de la récolte à venir.de laisser un courson, qui va porter 2 ou 3 bourgeons, et donc quelques grappes également mais qui va surtout servir à préparer la baguette de l’année suivante.et éventuellement, de laisser du côté de la baguette un “rappel” qui permet de garder une “rouge de secours” en cas de problème sur la baguette.

Ici j’ai laissé 2 petite baguettes, et un rappel sous chacune

La taille d’une vigne âgée

C’est le même principe, mais il s’agit ici de se projeter un peu plus sur l’année ou les années suivantes, et voir s’il est possible à partir de bourgeons, de pampres, de raccourcir les bras, ou même de reconstituer totalement un bras ou le tronc à partir d’un pampre bien placé.

Aller plus loin

Pour finir, quelques liens utiles pour aller plus loin:

,