Pour des projets compostables

Je relaie ici une série d’articles publiés pas si récemment sur le concept de “compostabilité” des projets informatiques, et des projets au sens large en fait.
L’article part de deux constats :

  • Tout ce qui est vivant est compostable,
  • Produire des éléments (projet/code/idées) qui ne sont pas réutilisables une fois que le projet est mort, c’est produire de la matière inerte, c’est se couper du vivant.

Partant de ces principes l’auteur tisse des liens intéressants entre les matières vivantes et les projets (informatique). Produire du code, qui ne pourra pas être ré-utilisé pour des raisons :

  • De compréhension, car manque de documentation, ou de clarté dans le code,
  • technique, car trop spécifique à un environnement
  • ou de licence,

C’est en quelque sorte produire de la matière inerte, ou produire un appareil non recyclable.

Le 1er article est disponible ici :

https://ressources.osons.cc/?PetitPrecisDeCompostabiliteDesprojets

Dès lors il faudrait penser tout nos projets en vue de leur mort, et de leur recyclage, réutilisation. Dans le second article, l’auteur donne des pistes pour penser ses projets comme compostables :

Le troisième article argumente les bénéfices de procéder de cette manière là, notamment pour permettre à des bonnes idées, de changer d’échelle pour passer à un niveau plus important, et donc plus impactant.

Enfin la quatrième et dernière partie donne des pistes pour devenir soit même un “composteur”, et conclut par cet appel :

Alors, à quand une ressourcerie des idées, des projets, ratés ou réussis ?